logo


Leonardo-PSG : La tension monte

L’organigramme du PSG va être bousculé en fin de saison. Un nouveau rapport de force s’engage à la tête du club de la capitale. Un peu comme si Leonardo était déjà parti…

Révélé par le 10 Sport dès le 12 avril, le très probable départ de Leonardo à la fin de la saison n’en finit pas de secouer le club de la capitale. En pleine période délicate de lutte pour le titre et alors que l’hypothèse de son départ enfle, Leonardo s’est offert des vacances au Brésil (voir par ailleurs) et n’a absolument pas cherché à démentir quoi que ce soit dimanche soir à l’issue du match à Lille en s’enfuyant discrètement, mais avec le sourire, du stadium de Villeneuve d’Ascq.

« Ça ne sent vraiment pas bon pour lui »

Pour beaucoup, au sein du PSG la page Leonardo serait même déjà en train d’être tournée. « J’entends de plus en plus que c’est Nasser et Jean-Claude Blanc qui avancerait sur le recrutement et qui contacterait des agents et des joueurs. Ça ne sent vraiment pas bon pour Leonardo, nous a déclaré Jean-Michel Moutier, ancien directeur sportif du PSG. S’il part, c’est qu’il a quelque chose de calé pour la saison prochaine. C’est un drôle de mec, il m’a vachement déçu. C’est 100% pour sa gueule et puis c’est tout. »

L’influence grandissante de JC Blanc

Jean-Claude Blanc arrivé en octobre dernier au poste de directeur général, semble en effet prendre une influence grandissante à Paris. L’ancien président de la Juventus n’a besoin de personne pour avancer sur les dossiers importants même si la fonction première qui lui a été confiée est celle du stade. La semaine dernière, dans les colonnes de l’Equipe, Blanc expliquait pourtant avoir une relation idyllique avec Leonardo, voulant sans doute anticiper des reproches qui pourraient lui être faits : « Quand un dirigeant de club français m’appelle en direct, je le bascule tout droit chez Léo. Moi, je suis plus en soutien. Mais tous les deux, on parle de tout. » Qu’il parte ou non de son plein gré, tout est réuni pour que Leonardo paye son bilan en juin.

« Ils sont passés pour des cons »

« Je pense que les propriétaires qataris attendent la fin du championnat de France, poursuit Moutier. S’ils ne sont pas champions de France, ce serait vraiment un gros échec pour le Prince. Sans rien enlever à Montpellier, ce n’est pas une grosse écurie qui va avoir le titre et ça, ce sera difficile à accepter pour eux. Je n’ai rien contre Pastore, mais à 42 millions il ne faut pas prendre les gens pour des cons. Son mercato d’hiver où il annonce Pato, Kakà et Beckham, ils sont passés pour des cons. Je sais qu’au niveau de l’image, le Qatar a les boules parce que pour eux c’est très important. » Leonardo, une erreur de casting ? Nombreux sont ceux qui le pensent aujourd’hui à la tête du club. « La véritable erreur, c’est qu’il connaissait le football français bien plus mal qu’on ne le pensait » nous a déclaré un proche du dossier.

Par: LE 10 SPORT

Ainda não foram encontrados posts relacionados.